9 fév 2015

Observatoire GESTE de la Qualité de Service Internet

Observatoire GESTE/CEDEXIS de la Qualité de Service Internet

RAPPORT DE DECEMBRE 2014

Tous les mois, la sonde Cedexis radar embarquée sur les sites web des membres du GESTE remonte 6 milliards de données concernant le temps de chargement des pages chez les internautes. L'objectif est de fournir une observation neutre de la qualité de service internet.

 

Résumé du rapport du mois de Décembre, bilan de l’année 2014

L’édition du mois de décembre est l’occasion de dresser le bilan des performances mesurées tout au long de l’année 2014. Les sites des éditeurs membres du GESTE participant à l’Observatoire ont permis de collecter, tous les mois, près de 5 milliards de mesures de temps d’affichage des pages. Ces mesures proviennent majoritairement de France, mais également des 29 autres pays depuis lesquels les sites des membres du GESTE sont les plus consultés.

BILAN JANVIER VS DÉCEMBRE

Les temps de chargement médian sont représentatifs de l’évolution globale des performances d’affichage des sites mesurés. Ils augmentent légèrement au cours de l’année et passent de 6,4s en janvier 2014 à 6,5s en décembre 2014. Les temps de chargement au 10e centile sont représentatifs de l’évolution des performances pour les 10% des utilisateurs les mieux desservis, c’est-à-dire les utilisateurs disposant d’une bonne connexion à Internet. Pour cette tranche d’utilisateurs, les temps de chargement sont passés de 2,2s en janvier 2014 à 1,7s en décembre 2014. Les utilisateurs les moins bien desservis voient leurs temps de chargement s’améliorer légèrement en passant de 34,7s en janvier à 32,6s en décembre.

En France et dans les DROM-COM, les disparités entre les internautes les mieux servis et les internautes les moins bien servis n’ont pas connu d’évolution. L’amélioration des performances des internautes les mieux servis peut s’expliquer par le déploiement progressif de réseaux fibrés mais ces réseaux ne concernent qu’une partie minoritaire des internautes. Les performances médianes, elles, restent relativement faibles. Les mesures montrent, par ailleurs, que le temps de chargement des pages de ces sites, bien qu’hébergés en France, est meilleur depuis 15 autres pays d’Europe. Ces résultats soulignent l’importance du rôle des Fournisseurs d’Accès à Internet (FAI) quant à l’amélioration de la qualité des réseaux en France et de l'accès aux contenus des éditeurs.

BILAN ÉVOLUTION AU COURS DE L’ANNÉE

L’analyse de l’évolution des temps de chargement mesurés au cours de l’année met en évidence la sensibilité des réseaux, de manière générale, aux hausses de trafic. En effet, les temps de chargement médian et au 95e centile ont fluctué de mois en mois avec des hausses notables en février, puis entre juillet et septembre, soit d’environ 0,4s pour les temps de chargement médian et de 4s pour les temps de chargement au 95e centile. Ces périodes correspondent aux événements marquants de l’année : jeux olympiques d’hiver, coupe du monde de football et période estivale.

Si les performances des utilisateurs les mieux servis sont peu sensibles à ces hausses de trafic, les temps d’affichage pour les internautes français restent élevés, et les fortes disparités entre les internautes les mieux servis et les moins bien servis persistent. En conclusion, la qualité de service pour les internautes les mieux servis a connu une amélioration. Les performances augmentent linéairement au cours de l’année. En revanche, les performances d’affichage médianes ne progressent pas et on constate toujours d’importantes disparités entre les internautes les mieux servis et les internautes les moins bien servis. Les différences de performance constatées entre la France et d’autres pays Européens montrent que l’amélioration des performances et des réseaux de diffusion, en France, reste un sujet important dont les différents acteurs doivent tenir compte pour maximiser la qualité de service offerte aux utilisateurs finaux.

 

A consulter :